L'Italie Secrète

Rando urbaine dans la Spezia de la Belle Époque. Tout ce qu’il faut savoir sur cette province à 40 km des Cinque Terre en Italie, seconde plus grande ville de Ligurie après Gênes.

Table des matières

Il existe plusieurs façons de découvrir une ville. On peut préférer visiter des musées, voir des expositions ou tout simplement choisir de l’explorer à pied. C’est ce que j’ai fait pour La Spezia, qui se prête très bien à ce genre d’expérience. Aujourd’hui je vous propose une Rando urbaine dans la Spezia, qui est ma manière préférée pour découvrir l’Italie et ses richesses. 

Dans cet article, je vous dévoile mon itinéraire d’une journée dans cette élégante commune de la Ligurie. Elle cache de véritables petites merveilles de la Belle Époque. Mettez de bonnes chaussures et on y va !

D’une petite cité marine à province de Ligurie à l’avant-garde, je vous conseille de visiter la ville de la Spezia en Italie du nord

Avant de partir pour notre aventure urbaine, je vous donne quelques références historiques pour mieux comprendre et apprécier la visite… D’autant plus que l’histoire de ce village de bord de mer, devenu chef-lieu de province au XIXe siècle est très intéressante.

Les principaux atouts de la ville de la Spezia en Italie du nord

  • Son climat tempéré, on peut donc y séjourner toute l’année ;
  • Sa position centrale pour visiter la Ligurie et le nord de la Toscane, elle est à 1h30 de Gênes et 2h de Florence ;
  • Sa proximité avec le lieu touristique les Cinq Terres, situé à Levanto
  • Proche des stations balnéaires ;
  • Facilement accessible en train ou par la route ;
  • Sa belle promenade le long de la mer ;
  • Son centre piétonnier.

Quelques informations historiques avant de découvir les lieux à visiter à La spezia

Commençons par le début… Les vestiges et les objets retrouvés lors de fouilles, prouvent que ces lieux ont été habités bien avant les Romains.

Ville fortifiée dépendant du seigneur de Vezzano Ligurele destin de La Spezia bascula au XIIIe siècle avec son annexion à Gênes. Elle restera pendant des siècles une bourgade soumise à la puissante capitale de la république maritime.

C’est avec l’arrivée de Napoléon, que la ville retrouva son indépendance en 1812. À l’époque, elle ne comptait que 3 000 habitants. L’empereur français vit sa position à l’intérieur de son immense golfe comme un atout majeur, d’un point de vue stratégique. C’est alors que cette petite communauté de pêcheurs, de bateliers et d’artisans, trouva sa vocation de port militaire. Cependant, le projet ambitieux de Napoléon, de la transformer en une importante base navale de la flotte française dans la Méditerranée n’aboutit pas. 

L’idée d’y construire un arsenal fut reprise par le Comte de Cavour en 1849. L’inauguration eut lieu 20 ans plus tard.  Cette décision donna un nouvel essor économique à la région. Grâce au port militaire, le village s’est développé et attira une nombreuse main d’œuvre provenant de toute la péninsule.

Ainsi la vie sociale s’organise dans un nouveau paysage urbain où de somptueuses villas et résidences privées seront bâties selon les tendances de l’époque. Ce renouveau artistique attirera des grands maîtres artisans et d’illustres architectes jusqu’aux années 1920.

Aujourd’hui, bien que meurtrie par les bombardements durant la Seconde Guerre mondiale, la ville conserve toutefois, de superbes édifices aux façades richement décorées.

Commençons notre rando urbaine dans la Spezia, pour y découvrir ses lieux à visiter lors de votre escapade en Ligurie.

Il est facile de rejoindre par la route ou en train, ce chef-lieu de province, situé dans le golfe du même nom, baptisé aussi « Golfe des Poètes ».

Pour ma part, je suis arrivée en voiture le matin et je n’ai pas eu de soucis pour me stationner. Il est vrai que j’y suis allée en basse saison. Toutefois, dans la ville basse les parkings sont nombreux, aussi bien le long des rues que souterrains. Attention ils sont tous payants ! J’ai opté pour le grand parking sous la place de l’Europe, pratique et point stratégique pour le départ de la visite.

Les Jardins publics et le monument à Garibaldi, lieux à visiter à La spezia

Cette place, la plus grande de La Spezia, mérite de lui consacrer quelques mots. Les travaux de construction ont commencé en 1921, mais se sont terminés dix ans plus tard. C’est beaucoup me direz-vous ; en réalité les travaux qu’elle a suscités sont énormes, car il a fallu démolir la colline qui divisait les vieux des nouveaux quartiers. C’est en 1960 que le quartier actuel trouva son aspect définitif.

De la place, empruntez la via T. Campanella (vers la mer). Elle vous conduira dans les Jardins Historiques (Giardini Storici). Ce parc, créé au XIXe siècle avec des essences exotiques est bien agréable, pour prendre un peu de fraîcheur pendant la saison chaude ou tout simplement prendre un peu de repos sur ses bancs.

Parmi les statues de cet espace vert, celle représentant Garibaldi ne pourra pas vous échapper pour son caractère monumental. Sculptée par Antonio Garella, elle se dresse là depuis 1913, en hommage au personnage du Risorgimento, reconnu comme l’un des pères de l’unité italienne.

Digne d’intérêt également le kiosque à musique, acheté à l’Exposition Universelle de Paris en 1889.

Le port Mirabello et le pont de Revel, autres lieux cultes de la ville de la Spezia en Italie du nord

Du monument à Garibaldi, vous pouvez avant de pénétrer dans le centre, faire un petit détour sympa par le port Mirabello. Il a été réalisé sur une péninsule artificielle, reliée à la terre ferme par le pont Revel

Vous n’êtes pas obligés de revenir sur vos pas pour continuer votre parcours. Après avoir traversé le pont, en prenant la rue à droite, vous contournez le port et vous vous dirigez vers l’Arsenal et son musée naval en longeant le canal Lagora.

À l’Arsenal, traversez la place Chiodo pour continuer dans la rue du même nom jusqu’au carrefour avec le « Corso Cavour ». Empruntez cette élégante rue commerçante, avec ses jolis immeubles jusqu’à la place Giulio Beverini. Au passage, l’église « Santa Maria Assunta » mérite un coup d’œil. Ce lieu de culte, fortement endommagé pendant la Seconde Guerre mondiale a été reconstruit. Il nous livre aujourd’hui ses chefs d’œuvre dont « Le couronnement de la Vierge »,  une céramique de Andrea della Robbia.

En continuant, vous arriverez sur la place Cavour où tous les matins a lieu le marché agroalimentaire. J’adore l’atmosphère des marchés italiens hauts en couleurs. Je vous conseille celui de La Spezia avec ses étals de produits frais et du terroir italien. En plus, il est couvert… bonne idée pour les temps de pluie ou de grand soleil.

Pause gastronomique avec les plats typiques italiens proposés dans les restaurants traditionnels de La Spezia

Tout cela m’ayant mis en appétit, je me suis mise en quête d’une « trattoria » afin de savourer la cuisine traditionnelle.  Pas très loin de la place, mon choix s’arrêta sur ce restaurant au nom pour le moins surprenant : « l’Osteria all’Inferno », au n° 3 de la « via Costa ». Et quelle belle surprise !

La petite porte d’entrée s’ouvre sur un escalier qui mène à un sous-sol. En fait, nous pénétrons dans les anciennes caves voutées d’un immeuble du XIXe siècle. Dans ce cadre accueillant et rustique, le propriétaire des lieux m’accompagne à une table.  

Le menu affiche sur le code QR, les plats typiques de La Spezia. Bien sûr, des mets à base de poisson, mais pas uniquement, tous concoctés avec des produits frais de saison.

Je me suis orientée vers un « Antipasto » de poisson et un « Primo » la « mesciua » ressemblant aux soupes toscanes. Ce plat pauvre et nourrissant, cuisiné par les femmes des marins est un savant mélange de pois chiches, de haricots blancs et de grains de petit épeautre. Une petite anecdote… elles allaient ramasser sur les quais du port, les céréales tombées des sacs lors du déchargement des navires.

Pour arroser le tout, le vin blanc local, le Vermentino des Collines de Luni.

Cette « Osteria » a vraiment tout ce je recherche lors de mes voyages. C’est un lieu convivial et chaleureux à l’atmosphère d’antan où les repas sont préparés avec des produits de qualité.

Depuis 1905, c’est avec la même passion que de génération en génération, la famille partage avec ses hôtes la tradition culinaire italienne de La Spezia. Un petit plus, le service est rapide et les prix sont dans la moyenne. Un petit conseil : réservez de préférence à l’avance. Attention : le dimanche, il n’est pas ouvert.

Continuons notre rando urbaine dans la Spezia, pour y découvrir l'architecture italienne historique

La place B. Brin, le cœur du quartier populaire Humbert Ier

Après cette petite pause gastronomique, j’ai repris mon chemin sur le long Corso Cavour, en direction de la place B. Brin, le cœur du quartier populaire Humbert Ier. Ne manquez pas au carrefour de l’avenue Garibaldi, la villa Crozza, devenue aujourd’hui la bibliothèque Mazzini.

Pour la petite histoire, le roi Humbert I fit réaliser ce quartier, de nouvelle conception, en un temps record pour loger les 992 familles du personnel travaillant à l’Arsenal.

L’idée pour l’époque était révolutionnaire, d’autant qu’à proximité de ces modestes immeubles furent édifiées de superbes demeures par la noblesse locale, afin de favoriser la mixité sociale. Sur la place, les Palais Sabatini-Palladini représentent les premiers exemples de construction en style Art Nouveau dans la ville.

De la place B. Brin, la gare centrale n’est qu’à deux pas en passant par la via Milano. Son hall d’entrée accueille les voyageurs avec un joli plafond décoré de fresques remontant à la fin du XIXe siècle.

Pour revenir vers le centre, passez par la rue Paleocapa pour admirer la Villa Nespolo Laiolo. Un peu plus loin, vous traverserez la place Saint Bon, jetez un coup d’oeil aux palais Bianchi et Bianchi-Cavallo situés à l’angle avec la rue Bixio, ensuite allez tout droit vers la place Garibaldi.   

Le palais Castrucci et ces escaliers appelés "scalinate", symbole de la culture italienne

De cette place, en passant par la Via Spallanzani où se trouve le palais Castrucci, on rejoint à pied, par des escaliers appelés « scalinate », les quartiers résidentiels situés sur les collines.

Mais avant, faites un petit crochet par l’Avenue Garibaldi, pour visiter une petite merveille de 1901, un parfait exemple d’éclectisme : l’église Notre Dame de la Neige.

Continuez votre rando urbaine dans la Spezia en revenant aux « scalinate ». Ces raccourcis piétonniers, chacun identifiable par un nom, sont parfois gracieusement décorés.  Malheureusement, ils sont marqués par les signes du temps et auraient besoin d’une rénovation. Malgré cela, ils ont à mon goût beaucoup de charme et sont une caractéristique de cette cité.

Le château San Giorgio et les places historiques de la Spezia

À la fin de la « scalinata », vous pouvez redescendre à droite vers le château San Giorgio, une forteresse médiévale qui abrite le musée archéologique de la Spezia.  Là, un arrêt s’impose. Sans entrer dans le musée, vous pouvez accéder aux tours (pour quelques euros) ; la vue sur le golfe et les alentours est remarquable.  Attention aux jours de fermeture : le mardi et le lundi après-midi en hiver.

Pour redescendre vers le centre, si vous ne souhaitez pas refaire le trajet à pied, vous pouvez emprunter les ascenseurs. Ils sont gratuits et ne fonctionnent que dans la journée. Ainsi, vous vous retrouverez dans la Via Prione, l’autre grande rue commerçante de La Spezia.

Quelques mètres plus loin, tournez à gauche dans la rue G. Sforza et dirigez-vous vers la place Sant’ Agostino. Ce quartier est très plaisant avec ses petites places et ses rues joliment bordées de résidences d’époque baroque, dont le Palais Oldoini.  

En continuant vous trouverez sur votre droite la nouvelle place G. Verdi, un décor au design moderne qui s’intègre bien au milieu de ces demeures patriciennes de la Belle Époque. 

De la place Verdi, vous pouvez remonter la rue Vittorio Veneto pour revenir à la case départ ou bien, selon vos envies, poursuivre en direction de la mer et revenir au parking par la promenade Costantino Morin et faire un petit détour par le molo Italia.

Si cet article vous a plu  et surtout si cette rando urbaine dans la Spezia vous à pousser à vouloir vous rendre en Italie Secrète, n’hésitez pas à le partager et rendez-vous pour le prochain ! Aussi, écrivez-moi pour échanger sur ce parcours !

Article mis à jour le 12 octobre 2023

Partagez cet article !

Facebook
LinkedIn
Twitter
Pinterest
Picture of Nadine Georges
Nadine Georges
Nadine Georges est la fondatrice du blog "L'Italie Secrète". Si vous souhaitez mieux connaître ce pays aux multiples facettes et explorer de nouvelles destinations, loin du tourisme de masse et des grands centres urbains, alors suivez-moi !