L'Italie Secrète

Visiter Florence en Italie, c’est découvrir la ville des Médicis ! Cette famille de riches banquiers a gouverné la Toscane pendant quatre siècles. Habiles hommes politiques, ils furent aussi de grands mécènes. Partout dans cette région de la péninsule, ils ont laissé des traces de leur passion pour l’Art. 

Avec cette article, je vous emmène dans les collines autour de la capitale toscane pour visiter la superbe Villa de la  Petraia, un site Unesco et une ancienne demeure royale ! 

Où se situe la villa de la Petraia ? Visiter Florence en Italie, c'est découvrir l'une des résidences secondaires des Médicis.

Située à quelques chilomètres du centre-ville sur les magnifiques collines qui encerclent Florence, la villa bénéficie d’une vue imprenable sur la capitale toscane.

Vous y grimpez, après avoir traversé divers quartiers de cette ville d’Art, par une charmante petite route immergée dans le paysage toscan par excellence, entre cyprès et oliviers.

Pourquoi devriez vous visiter la Villa de la Petraia dans les collines florentines lors de votre séjour en Italie ?

La villa de la Petraia, achetée en 1544 par Cosimo 1er de Médicis est considérée comme la plus belle de l’immense patrimoine de cette grande famille qui gouverna Florence, puis toute la Toscane.

La Villa des Médicis, une des demeures de Florence inscrites au patrimoine de l'Unesco

À partir du XVe siècle, la riche et puissante famille Médicis, devint petit à petit propriétaire dans le Mugello et autour de Florence de demeures fortifiées, qu’elle transforma en splendides lieux de villégiature, de véritables joyaux architecturaux et artistiques.

Depuis 2013, quatorze d’entre elles sont inscrites sur la liste des biens culturels et naturels du patrimoine mondial de l’Unesco. Pour découvrir les autres villas, cliquez sur ce lien.

La Villa de la Petraia, un symbole de la Renaissance italienne devenu résidence royale

La Villa de la Petraia est un grand lieu historique. D’abord, demeure des Grands Ducs de Toscane, elle accueilla ensuite la famille royale quand Florence fut désignée comme capitale du Royaume d’Italie.

La résidence de campagne des Grands Ducs de Toscane aux alentours de Florence

C’est Ferdinand 1er de Médicis qui commissionna à l’architecte Raffaello Pagni en 1588, la construction de cette merveilleuse demeure et de son jardin à l’italienne. Au fil des siècles, la villa subit des transformations au gré des modes et des changements de propriétaires. Toutefois, de cette époque, on peut admirer son magnifique jardin à l’italienne et les superbes fresques retraçant les grands moments de la vie politique des Médicis dans le Grand Salon. La Villa entra en possession des Grands Ducs de Lorraine en 1739, alors que les Médicis n’avaient plus de descendants directs.

Résidence du roi Victor Emmanuel II de Savoie

À l’annexion de la Toscane au Royaume d’Italie, Florence devint  capitale de ce nouvel état en 1865. Elle conserva ce titre pendant six ans. Et c’est pendant cette période que la Villa de la Petraia fut choisie par le roi Victor Emmanuel II de Savoie et son épouse Rosa Vercellana, surnommée « La bella Rosina » comme résidence royale. C’est seulement en 1919, qu’elle passa à l’État italien.

La villa que vous visitez actuellement conserve fortement l’empreinte de ce passage royal. Les Savoie l’ont rénovée à leurs goûts et l’adaptèrent  aux besoins de confort et de modernisation de l’époque. La couverture en verre et fer de la cour des Médicis (1872) est un remarquable exemple des innovations techniques du XIXe siècle. Elle est le fruit d’une rencontre harmonieuse entre deux périodes architecturales et artistiques.

Quoi voir dans la villa ? Ce lieu est un incontournable pour les amoureux de l'Italie

Visiter la villa, c’est entrer dans un musée.

En effet, elle renferme des grands trésors et chefs d’œuvre artistiques. Vous y découvrirez une collection de meubles, de peintures et d’objets décoratifs fabriqués, avec des matériaux précieux, par d’habiles artistes et artisans.

Ils proviennent tous des résidences princières des anciens états dont était composée l’Italie avant l’Unité, à savoir Turin, Parme, Modène et Lucques.

Les appartements du roi Victor Emmanuel

Sur deux étages, vous pénétrerez dans la vie politique et intime du roi et de sa famille. Au rez-de-chaussée, vous pourrez imaginer le souverain dans ses fonctions d’homme d’état, alors qu’au premier, vous entrerez dans les lieux de vie de la famille royale.

Les pièces d’apparat

Elles se caractérisent par une immense richesse du sol au plafond.

La visite commence par 3 petites salles où sont exposées 14 peintures, appelées « le lunette », en raison de leur forme en demi-lune. Peintes par l’artiste flamand Giusto Utens, elles représentent les diverses villas et jardins Médicis en Toscane.

Elle se poursuit avec une petite merveille, la Salle de bal. Vous tomberez en profonde admiration ! Il s’agit d’un magnifique ensemble architectural qui unit harmonieusement deux époques. D’une part, les fresques peintes par Cosimo Daddi aux temps de Christine de Lorraine et de Ferdinand Ier de Médicis, et le toit en verre et fer, une prouesse des innovations technologiques et techniques du XIXe siècle.  

Puis succède la salle à manger rouge, dont la couleur dominante des revêtements muraux est le rouge. Embellie de tapisseries flamandes du XVIe siècle, c’est un autre lieu où l’on reste émerveillés par la richesse du mobilier et de sa décoration.

La Salle de la musique avec son piano Armonium en acajou, réalisé à Naples (1868), est tout aussi digne d’intérêt, comme le Cabinet du roi et la Chapelle Neuve recouverte d’admirables fresques.

Les appartements privés des Savoie

On les atteint par un escalier et un couloir, dont les parois sont recouvertes par de longues et extraordinaires aquarelles chinoises. Elles relatent la vie quotidienne dans le port de Canton.

À cet étage, vous parcourrez les pièces de la vie quotidienne de la famille royale. Chambres à coucher, salons, boudoir, salle à manger, bureaux et salle de jeux, elles sont toutes richement décorées et comptent des objets et mobiliers de très grande valeur. Une particularité, l’immense salle de jeux aménagée par les Loraine aux XIXe, est habitée de divans. Vous y remarquerez une chaise en chintz pour le moins curieuse, avec sa double assise en vis-à-vis et son cendrier au milieu.

Les jardins à l’italienne

Ce joli jardin en terrasse, orné de fontaines, se déploie sur trois niveaux. Bien que transformé au XIXe siècle selon les modes du moment, il a conservé sa géométrie d’origine. Il domine Florence. Vous y noterez la présence de citronniers. En fait, la famille Médicis nourrissait une grande passion pour les agrumes. Ces fruits n’étaient pas cultivés uniquement comme des plantes ornementales. On les utilisait également à des fins alimentaires et médicales.

Pour les amateurs, rendez vous dans les Jardins de la proche Villa Castello, pour admirer les exemplaires d’anciennes variétés d’agrumes remontant aux Médicis. 

 

Derrière la demeure princière, s’étale un magnifique parc romantique à l’anglaise, créé par Léopold II.

Les informations pratiques à connaître avant de visiter la Petraia à Florence en Toscane

Comment arriver à la Villa de la Petraia ?

Avec votre propre véhicule que vous pourrez garer sur le petit parking juste en face de la villa ou devant église, en continuant un peu plus loin. Attention la rue est en sens unique !

En bus au départ de la gare Santa Maria Novella, Lignes 2/28  –     Arrêt « Sestese 03 »

Toutes les infos pour la visite de la villa !

La visite est gratuite. Pendant une heure, les bénévoles de l’association « Amici dei Musei Fiorentini » vous raconteront l’histoire de cette demeure historique. Elle a lieu en italien, à horaire fixe. Pour les non-italianisants, on distribue des fiches explicatives en français. Pour les groupes, la visite peut se faire en langue française, sur demande au préalable.

Quand visiter la villa des Médicis

La villa est ouverte toute l’année, du mardi au dimanche, sauf le 1er janvier et le 25 décembre – Pour les horaires précis, c’est par ici. Vous pouvez donc vous y rendre lors d’un voyage à Florence à n’importe quelle saison. Pour jouir de la floraison du jardin, la période idéale reste le printemps.

Avec cet article, je vous ai présenté Florence différemment, loin du tourisme de masse. Si vous souhaitez échanger sur cette destination, n’hésitez pas à me contacter. Rendez-vous pour mon prochain périple italien !